INFORMATIONS DE BASE


 

PRÉSIDENT

M. Jean-Guy d'Entremont, Lower West Pubnico (Nouvelle-Écosse)

Jean Guy d’Entremont est né à Yarmouth, en Nouvelle-Écosse, le 23 mars 1961. Il vit présentement à West Pubnico avec sa femme et ses trois fils. Jean Guy a terminé ses études secondaires à l’École Sainte-Anne-du-Ruisseau en 1979, puis s’est joint à son père, son oncle et trois de ses cousins au sein de l’entreprise de pêche et de transformation. Jean Guy est actuellement président et copropriétaire d’Inshore Fisheries Ltd., l’entreprise familiale de troisième génération qui emploie une soixantaine de personnes pendant presque toute l’année.

À 23 ans, Jean-Guy était capitaine de chalutier côtier et possède une vaste expérience de la pêche dans la baie de Fundy, sur la plate-forme Scotian et aux environs de l’île de Sable. Il obtient son brevet de capitaine de pêche de classe IV en 1987. Après sept ans comme capitaine de bateau, il reprend un poste à terre, où il aide à coordonner la flottille de cinq bateaux au moment de l’adoption du régime de QIT.

En 1994, Jean Guy amorce les travaux devant mener à l’établissement du relevé conjoint de poisson de fond de l’industrie et du MPO, qui existe maintenant depuis 1995.

Jean Guy est l’un des six pêcheurs qui ont été les artisans du Code canadien sur les pratiques de pêche responsable, adopté par consensus en 1998.

En 1998, il est nommé au Conseil pour la conservation des ressources halieutiques par le ministre fédéral des Pêches. En 2002, le Ministre le nomme vice-président du Conseil.

En 2000, les pairs de Jean Guy le choisissent comme coprésident du Comité directeur du Conseil pour la pêche responsable dans l'Atlantique Nord. Ses fonctions à ce titre l’ont amené à coprésider les 2e et 3e Conférences sur la pêche responsable dans l’Atlantique Nord, soit à St. John’s (Terre-Neuve-et-Labrador), en novembre 2000 et, du 9 au 11 juin 2003, à Yarmouth (Nouvelle-Écosse). Le Comité directeur du Conseil pour la pêche responsable dans l'Atlantique Nord a pour fonction de promouvoir les pratiques de pêche responsable dans l’ensemble de l’Atlantique Nord.

 

VICE-PRÉSIDENT

M. Gabe Gregory, St. John’s (Terre-Neuve et Labrador)

M. Gabe Gregory détient un baccalauréat en commerce de l’Université Memorial de Terre-Neuve, ainsi qu’un Professional Business Degree. M.Gregory a accumulé plusieurs années d’expérience de la gestion d’entreprise au sein de l’industrie de la pêche de Terre Neuve. Il travaille présentement comme expert conseil indépendant dans le domaine des pêches et a participé activement à l’examen de l’industrie de la crevette à Terre Neuve et à la préparation de recommandations connexes à l’intention de l’industrie et du gouvernement. M. Gregory a été membre actif de plusieurs associations industrielles et est actuellement président du Centre canadien d’innovations des pêches.

MEMBRES

M. John Angel, Bedford (Nouvelle-Écosse)

John Angel travaille actuellement à titre de consultant au sein de l’industrie de la pêche. Il était jusqu’à tout récemment responsable de la gestion et de la direction d’un groupe d’entreprises de pêche et de transformation de la crevette nordique dans l’Est du Canada et l’Arctique. Avant cela, il occupait le poste de directeur régional, Gestion des pêches et de l’habitat, au ministère des Pêches et des Océans, Région des Maritimes.


M. Guy Cormier
, Cap-Pélé (Nouveau-Brunswick)

Guy Cormier  - pêcheur et environnementaliste de Cap Pelé au Nouveau-Brunswick.  M. Cormier fut président de l’Union des pêcheurs des Maritimes (UPM) de 1981 à 1985 et vice-président de 1985 à 1989.  Il fut membre fondateur du Conseil canadien des pêcheurs professionnels.  Il est présentement le président du local 2 de l’UPM.   M. Cormier siège sur de nombreux conseil dont le CCRH.  Il a aussi travaillé avec Oxfam, Canada en Nicaragua ou il enseignait des techniques de pêches canadiennes aux pêcheurs côtiers du Nicaragua.

Mr. Cormier fut un des premiers à dénoncer ouvertement le braconnage de la ressource et la pollution des côtes.  Il est reconnu comme un leader par les pêcheurs des Maritimes pour son intérêt et dévouement à la défense des droits des pêcheurs côtiers et a la protection de la ressource des pêches.


M. Donald Delaney
, Cap-aux-Meules (Québec)


Dr. Brad de Young, St. John's (Terre-Neuve et Labrador)

Brad de Young est professeur à l’université Memorial de St. John's. Il est titulaire d’un doctorat en océanographie physique de l’UBC.

Les recherches du professeur de Young portent sur l’observation et la modélisation des processus physiques et biologiques de l’océan. Une grande partie de ses travaux portent sur l’Atlantique Nord-Ouest, l’accent étant mis particulièrement sur la plate-forme de Terre-Neuve. Il est co-auteur d’un examen exhaustif et d’une analyse de la situation des pêches maritimes du Canada dans leur contexte environnemental, biologique et socio-économique. Il a cherché à comprendre les organismes marins vivants, du plancton à la morue, en essayant de déterminer les facteurs de leur dynamique et de leur dépendance à l’égard de l’environnement océanique. Il a publié plus de 71 articles et rapports.


M. Ken Fowler, l’Anse-au-Loup (Terre-Neuve-et-Labrador)

Ken Fowler est directeur général adjoint de la Labrador Fishermen’s Union Shrimp Company, où il a occupé divers postes depuis 1981. Formé au College of Fisheries, à St. John’s, M. Fowler connaît très bien l’industrie de la pêche.


M. Douglas Johnston, Charlottetown (Île-du-Prince-Édouard)

M. Johnston est président de la PEI Atlantic Shrimp Corporation et participe à des activités liées aux pêches canadiennes depuis plus de 30 ans. Il a, au cours des années, représenté divers ordres de gouvernement dans la gestion des ressources aquatiques. Il possède une vaste expérience; il a entre autres participé aux négociations sur le libre-échange et œuvré pour l’industrie des pâtes et papiers ainsi que le secteur de l’agriculture.


M. Louis LaPierre, Moncton (Nouveau-Brunswick)

Louis LaPierre a quitté récemment la Chaire en développement durable de l’Université de Moncton, où il était également professeur en écologie de la faune et de l’environnement, directeur du Programme de maîtrise en études environnementales et directeur du Centre de recherche en sciences de l’environnement (de 1990 à 1994).


M. Jean-Jacques Maguire
, Sillery (Québec)

M. Maguire est chercheur scientifique et travaille actuellement à titre de consultant pour Halieutikos Inc. Il possède une vaste expérience tant à l’échelle nationale qu’internationale pour ce qui touche à l’évaluation et à la gestion des stocks de poisson. Il a aussi occupé différents postes pour le Secteur des sciences de Pêches et Océans Canada de 1977 à 1995.


M. John Pope, (Royaume-Uni)

M. John Pope enseign à temps partiel à l’université de Tromso en Norvège et est considéré dans la communauté scientifique comme un pionnier des méthodes modernes d’évaluation des stocks halieutiques. À la retraite depuis quelque temps à peine, M. Pope a connu une carrière fructueuse au laboratoire de Lowestoft, en Angleterre, et il reste actif à titre de consultant dans le domaine des pêches. Il a été membre actif de l’équipe qui a mené l’Étude indépendante sur l'état des stocks de morue du Nord (le groupe d’étude Harris) et il a fait partie du Groupe de travail sur les pêches côtières de Terre-Neuve.


Membres d'office provenant du Ministère des Pêches et des Océans:

M. Barry Rashotte, Directeur, Gestion des ressources

M. Rashotte obtient en 1974 un baccalauréat ès Sciences avec concentration en biologie de l’université Queen’s, à Kingston. En 1977, il entre au ministère des Pêches et des Océans comme agent des pêches à Yarmouth (Nouvelle-Écosse). Après trois années de travail sur le terrain, M. Rashotte est muté à l’administration centrale régionale, à Halifax, où il s’occupera de la politique de délivrance des permis et de la réglementation. Il déménage ensuite à Ottawa et gravit les échelons jusqu’à son poste actuel de directeur, Gestion des ressources, Atlantique, Opérations des pêche.


M. Gilles Belzile
, Directeur, Affaires intergouvernementales


M. David Gillis,
Conseiller principal, Partenariat


Des gouvernements provinciaux et les territoires:

M. Carey Bonnell, Gouvernement du Nunavut

M. Bonnell est le représentant du Gouvernement du Nunavut


M. Tom Dooley
, Province de Terre-Neuve et du Labrador

M. Dooley, titulaire d’un baccalauréat en biologie de la Memorial University de Terre-Neuve, a oeuvré pendant les treize dernières années au ministère des Pêches et de l’Aquaculture du gouvernement de Terre-Neuve et du Labrador. Il est actuellement le directeur de la politique sur les ressources naturelles, ayant occupé auparavant les postes de superviseur de la politique sur les ressources naturelles, d’agent de la mise en valeur des ressources et de coordonnateur de projets au sein de ce Ministère. De plus, il poursuit actuellement ses études en vue d’obtenir une maîtrise en hydrographie sur la gestion des ressources halieutiques à l’école des études supérieures de la Memorial University.


M. Mario Gaudet
, Province du Nouveau-Brunswick

M. Gaudet est le représentant provincial du Nouveau-Brunswick.


M. David MacEwen
, Province de l'Île-du-Prince-Édouard

M. MacEwen est le représentant provincial de l'Île-du-Prince-Édouard


M. Pierre Bédard,
Province du Québec

M. Bédard est le représentant provincial du Québec.


M. Clary Reardon, Province de la Nouvelle-Écosse

Monsieur Reardon est conseiller en ressources marines au ministère des Pêches et de l’Aquaculture de la Nouvelle-Écosse, où il s’occupe de différentes questions relatives au secteur du poisson de fond dans sa province d’origine. Il a fait ses études en biologie et en gestion de l’environnement. Il a acquis une expérience diversifiée des différents aspects du domaine des pêches dans les secteurs public et privé.

Monsieur Reardon a commencé sa carrière au sein de l’industrie de la pêche en 1977, à titre d’observateur international pour le Canada. Il a, par la suite, occupé des postes au sein des Divisions des invertébrés et des plantes marines et des poissons de mer au MPO.

Après son passage au MPO, il s’est consacré pendant 13 ans à la recherche et au développement à la National Sea Products, réalisant des projets de recherche divers touchant les nouvelles espèces et la mise au point de produits, l’optimisation des ressources, les améliorations apportées aux navires et aux usines de transformation, les transferts technologiques et la technologie des processus de transformation primaire et à valeur ajoutée.

Pendant une courte période, il a été expert-conseil spécialisé en produits du poisson à valeur ajoutée. Puis, en 1992, il est entré en fonction comme superviseur du développement de l’aquaculture, poste qu’il a occupé cependant sept ans avant d’assumer ses fonctions actuelles.