AVIS

le 28 avril 1997


Consultation publique pour recueillir de l’information sur les stocks de poisson de fond du banc Georges

Cher intervenant,

Le Conseil pour la conservation des ressources halieutiques (CCRH) tiendra une consultation publique, à 9 h 30, le 7 mai 1997, à la salle Yarmouth du Rodd Grand Hotel, Yarmouth (Nouvelle-Écosse), pour recueillir de l’information sur les stocks de poisson de fond du banc Georges.

Les opinions des intervenants permettront au CCRH de fournir des conseils au ministre des Pêches et des Océans sur les besoins, au titre de la conservation, des stocks d’aiglefin, de morue et de limande à queue jaune du banc Georges (5Zjm).

Le CCRH se consacre au rétablissement soutenu des stocks de poisson de fond du banc Georges afin d’atteindre un rendement équilibré, se rapprochant de la moyenne à long terme. Nous sommes optimistes quant à ces stocks, étant donné les conditions favorables du milieu et les mesures de conservation rigoureuses appliquées à la gestion de la pêche sur le banc Georges, notamment le rapport radio obligatoire des prises, l’utilisation de mailles carrées dans les chaluts à panneaux, un protocole pour la protection des petits poissons, la présence d’observateurs et la vérification obligatoire des débarquements à quai.

Nos recommandations pour 1996 réfléchissent l’éthique axée sur la conservation exprimée par les représentants de l’industrie lors des consultations sur ces stocks. Le Conseil félicite tous les intervenants d’avoir participé à la réunion de l’an passé.

Le CCRH a formulé, à l’intention du Ministre, les conseils suivants pour 1996 à l’égard des stocks du banc Georges (5Zjm) : le Conseil avait recommandé que le quota canadien d’aiglefin du banc Georges (5Zjm) soit fixé à 4 500 t, ce qui devait permettre une augmentation de 10 % de la biomasse d’aiglefin de 3+ ans.

Le Conseil avait recommandé que le quota de limande à queue jaune (5Zhjmn) soit fixé à 415 t, ce qui devait permettre une augmentation d’environ 32 % de la biomasse de limande de 4+ ans.

Dans le cas de la morue du banc Georges (5Zjm), le Conseil avait recommandé que le quota soit fixé à 2 000 t, afin de permettre une augmentation de 7 % de la biomasse de morue de 3+ ans.

Pour aider à orienter la discussion lors de la consultation à Yarmouth, le CCRH a préparé les questions suivantes :

  1. D'après vos connaissances sur le banc Georges, la biomasse est-elle suffisante? Quel seuil de rétablissement devrions-nous viser?
  2. Quel est le meilleur moyen d’accélérer le rétablissement des stocks? Par exemple, pêcher à F0,1 ou à un niveau moindre afin d’assurer qu’il reste un plus grand nombre de reproducteurs et de gros poissons pour produire un recrutement adéquat?
  3. Les recommandations formulées par le CCRH l’an passé ont-elles permis d’éliminer le rejet sélectif et le rejet global? Quelles devraient être les recommandations pour 1997 en ce qui concerne le mélange approprié de morue et d’aiglefin?
  4. Étant donné la complexité de l’écosystème du banc Georges, quel effet, d’après vous, aura la pêche américaine proposée du hareng-appât sur les stocks canadiens de poisson de fond?

Les intervenants intéressés sont invités à faire des présentations publiques, soit par voie d'un exposé oral ou d'un mémoire. Le CCRH a demandé au ministère des Pêches et des Océans de présenter, lors de la réunion, les nouvelles données qu’il a diffusées dans son Rapport 1997 sur la situation des stocks.

Pour obtenir un complément d’information ou si vous n'êtes pas en mesure de participer à cette réunion, mais que vous aimeriez présenter un mémoire, communiquez avec nous à l’adresse suivante :

Conseil pour la conservation des ressources halieutiques
C.P. 2001, Succursale D
OTTAWA (ON) K1P 5W3
messagerie vocale : (613) 998-0433
fax : (613) 998-1146

Le Conseil porte beaucoup d’importance à vos opinions, et nous espérons que vous participerez à la réunion dans la pleine mesure.

Nous vous prions d'agréer, cher intervenant, l'expression de nos sentiments distingués.

Le président du CCRH
Fred Woodman