COMMUNIQUÉ

24 mai 2000


RECOMMANDATIONS DU CCRH CONCERNANT LES STOCKS DE POISSON DE FOND DU BANC GEORGES
ET LA MORUE DU NORD POUR 2000-2001

Ottawa, ON – Le Conseil pour la conservation des ressources halieutiques (CCRH) a rendu publiques aujourd’hui les recommandations annuelles adressées au ministre des Pêches et des Océans concernant les impératifs de conservation des stocks de poisson de fond du banc Georges et la morue du Nord pour 2000-2001.

Le Conseil recommande d’augmenter prudemment le total des prélèvements d’aiglefin et de limande à queue jaune sur le banc Georges. Ce conseil positif pour la pêche dans l’Atlantique est toutefois tempéré par les recommandations à la baisse des prélèvements de morue du banc Georges et des prises de morue du Nord.

« Le Conseil manifeste un optimisme modéré au sujet des perspectives de l’aiglefin et de la limande à queue jaune du banc Georges, a indiqué M. Fred Woodman, président du CCRH. Le rétablissement de ces stocks a été assez spectaculaire. Il faut maintenant faire preuve de prudence et voir si les gains réalisés peuvent se transformer en avantages durables à long terme. »

« Nous sommes toutefois préoccupés par la baisse continue du stock de morue du banc Georges; malgré les efforts déployés par le Conseil et par l’industrie, on ne constate aucun signe de production marquée de jeunes poissons au sein de ce stock. »

Le rapport du Conseil au sujet de la morue du Nord continue de faire état d’un stock appauvri.

« Le stock de morue du Nord était de loin le plus important stock de morue de l’Atlantique canadien : aujourd’hui, il n’est plus que l’ombre de lui-même,  » a précisé M. Woodman.

Le rapport souligne la nécessité de maintenir quelque effort de pêche pour recueillir des renseignements à propos de la répartition spatiale et temporelle du stock, des taux de prise, de l’âge et du poids des classes d’âge, données essentielles au contrôle de l’état du stock. Bien que le Conseil appuie d’emblée la pêche sentinelle, il reconnaît par ailleurs qu’elle est insuffisante pour recueillir l’information nécessaire, compte tenu de l’étendue géographique très vaste dans laquelle le stock évolue et du nombre relativement restreint des captures dans le cadre de cette pêche. Le Conseil a tenu aussi à préciser que seules les pêches qui contribuent à la collecte d’information devraient être autorisées pour ce stock.

Au cours de ses consultations du mois d’avril, à Terre-Neuve, le Conseil a entendu d’innombrables commentaires de la part des 800 pêcheurs présents au sujet des répercussions des phoques sur le rétablissement du stock de morue du Nord. Le Conseil est d’accord avec les pêcheurs : la prédation par les phoques nuit au rétablissement du stock. C’est pourquoi il a inclus des recommandations sur la gestion de la prédation par les phoques qui vont dans le même sens que ses conseils de 1999 à ce sujet.

Les principales recommandations du Conseil pour 2000-2001 sont les suivantes :

Morue de 5Zjm

Les objectifs de conservation antérieurement établis par le Conseil concernant le stock de morue du banc Georges n’ont pas été atteints. Les recommandations au sujet de ce stock favorisent le maintien de la pêche mixte de la morue et de l’aiglefin : une telle mesure prolongera la période de rétablissement du stock de morue, mais le Conseil accepte cette situation comme un compromis raisonnable à court terme. L’augmentation de l’effectif du stock d’aiglefin viendra compliquer la situation et des mesures raisonnables devront être prises pour éviter la morue dans le cadre de la pêche dirigée de l’aiglefin.

Le CCHH recommande de fixer le total des prises de morue de 5Zjm à 2 000 t pour 2000

Aiglefin de 5Zjm

Le CCRH recommande de fixer à 6 000 t le total des prises d’aiglefin de 5Zjm en 2000.

Limande à queue jaune de 5Zjmhn

Le CCRH recommande de fixer à 6 000 t le total des prises de limande à queue jaune de 5Zjmhn en 2000.

Morue (du Nord) de 2J3KL

La CCRH recommande de maintenir le moratoire imposé à la pêche des sous-composantes de 2J3KL sur la plate-forme et sur les bancs, au cours des années à venir.

Le CCRH recommande de limiter l’exploitation dans 3KL à la pêche sentinelle et aux activités des pêcheurs repères, et à la pêche sentinelle seulement dans 2J. Le CCRH recommande en outre de limiter les prises totales dans les zones côtières de 2J3KL à 7 000 t.

Pour la morue du Nord, le CCRH recommande aussi :

On trouvera une version complète du rapport sur le site Web du CCRH à l’adresse suivante : www.ncr.dfo.ca/frcc.

- 30 -

Renseignements :

Michel G. Vermette
Directeur exécutif, CCRH
(613) 998-0433