COMMUNIQUÉ

16 janvier 2002

RECOMMANDATIONS DU CCRH SUR LES STOCKS DE POISSON DE FOND DE LA NOUVELLE-ÉCOSSE ET DE TERRE-NEUVE, ET SUR LE SÉBASTE


St. John’s (Terre-Neuve) -- Le Conseil pour la conservation des ressources halieutiques (CCRH) a rendu publiques aujourd’hui les recommandations qu’il a présentées pour 2002 - 2003 au ministre des Pêches et des Océans sur les impératifs de conservation pour les stocks de poisson de fond des eaux de la Nouvelle-Écosse (divisions 4VWX5Y) et de Terre-Neuve (sous-zones 0, 2+3), y compris la morue de la côte sud (3Ps).

Le Conseil recommande que les mesures rigoureuses visant la pêche de la morue dans 3Ps continuent d’être appliquées. La fermeture de pêcheries et de saisons, ainsi que des mesures visant à éviter que les très jeunes morues et les reproducteurs plus âgés soient ciblés comptent parmi la gamme de mesures appliquées à cette pêche.

« L’an dernier, nous avons mentionné que l’industrie devait changer son attitude et ses pratiques afin d’assurer la viabilité de la pêche, mais elle ne l’a pas fait, a déclaré Fred Woodman, président du CCRH. Dès qu’une mesure de conservation est mise en place, des intervenants de l’industrie font des pressions pour qu’elle soit assouplie. Ce n’est pas comme cela que nous allons assurer la conservation des stocks. Cette tendance est insoutenable. »

Les conseils que le CCRH a présentés l’an dernier sur la morue de 3Ps portaient sur les deux saisons de pêche suivantes. Il réitère dans le présent rapport le total autorisé des captures de 15 000 t qu’il avait recommandé pour chaque année.

« Le CCRH croit que l’élaboration d’un Plan de conservation des ressources halieutiques à long terme pour ce stock aidera à atteindre les objectifs établis pour cette pêche, qui incluent des prises à des niveaux nettement plus élevés que le niveau actuel de 15 000 t. Nous avons donc commencé à consulter l’industrie de la pêche en vue d’élaborer ce plan », a ajouté M. Woodman.

Le Conseil continue aussi à recommander de petits quotas pour la plie canadienne de 3Ps et le sébaste de 2+3K afin de permettre à l’industrie d’établir des pêches expérimentales reposant sur des données scientifiques éprouvées. Il espère que de telles pêches permettront de recueillir des données sur ces stocks, données que le secteur des Sciences du MPO a été incapable de lui fournir.

Le CCRH constate que l’état des stocks de poisson de fond de la Nouvelle-Écosse s’est très peu amélioré. Il demande avec instance que les pêcheurs et le MPO lui fournissent des renseignements sur les débarquements de poissons plats et que les récoltes de prises accessoires soient mieux gérées afin qu’elles ne deviennent pas des pêches dirigées déguisées.

Voici les principales recommandations du CCRH pour 2002-2003 :

Morue de 3Ps

Le Conseil recommande de maintenir le TAC à 15 000 t pour 2002-2003.

Merluche blanche

Le CCRH recommande de maintenir le TAC à 20 000 t pour 2002-2003.

Morue de 4X

En 2000, le Ministre a établi un TAC de 6 000 t pour ce stock pour chacune des trois années suivantes et a demandé au CCRH de surveiller les progrès vers l’obtention d’une biomasse génitrice cible d’ici la fin de cette période. Le Conseil étant incapable de déterminer si la cible de 40 000 t sera atteinte, il recommande de mener une évaluation scientifique du stock en 2002.

Aiglefin de 4X

Le Conseil recommande de maintenir le TAC à 8 100 t pour 2002-2003.

Goberge de 4VWX5Zc

Le CCRH recommande de maintenir le TAC à 10 000 t pour 2002-2003.

Morue de 4Vn

Le CCRH recommande de mener une pêche indicatrice commerciale, dont les ponctions totales, y compris les prises par pêche sentinelle et les prises accessoires issues d’autres pêches, ne devraient pas dépasser 275 t, ainsi que d’évaluer la possibilité de réaliser un relevé acoustique de la morue de 4Vn. Le Conseil réitère sa recommandation de l’an dernier à l’effet que le ministère des Pêches et des Océans évalue des mesures pour protéger les jeunes poissons de fond dans la région des îles Bird, y compris des mesures d’exclusion des phoques.

Flétan atlantique

L’évaluation dont ce stock a été l’objet en 2001 n’incluait pas d’estimation de l’abondance. Bien que les plus récentes données scientifiques soient positives, le CCRH est d’avis qu’il serait prudent de maintenir le statu quo pour l’année à venir et de réévaluer les indicateurs du stock dans l’avenir. Le Conseil recommande de maintenir le TAC à 1 150 t pour 2002-2003.

Sébaste

Le CCRH note avec insatisfaction que les travaux de suivi des récentes recherches scientifiques sur le sébaste n’ont pas été effectués en 2001 comme il l’avait recommandé. Ces travaux sont particulièrement importants en vue de déterminer si les unités de gestion 1 et 2 sont appropriées, et il est impérieux que le secteur des Sciences traite la définition des stocks en priorité. Le Conseil propose de continuer à suivre la stratégie adoptée l’an dernier et recommande de fixer le TAC du sébaste de l’unité 2 à 8 000 t pour 2002-2003. Pour l’unité 3, le Conseil recommande un TAC de 9 000 t. Bien que le Conseil recommande de fixer à 10 000 t le TAC de sébaste de 3O, la pêche non réglementée de ce stock par des flottilles étrangères le préoccupe de plus en plus.

Le présent rapport comprend une lettre que le CCRH a présentée au ministre des Pêches et des Océans en novembre 2001. Y sont mentionnées les priorités de recherche à l’intention du secteur des Sciences du MPO et les vues du Conseil au titre de trois enjeux qu’il croit prioritaires pour ce secteur :

 

-30-

Renseignements :

Michel G. Vermette
Directeur exécutif, CCRH
(613) 998-0433