COMMUNIQUÉ

22 mai 2002

RECOMMANDATIONS DU CCRH CONCERNANT LES STOCKS DE POISSON DE FOND DU BANC GEORGES
ET LA MORUE DU NORD


Ottawa, ON -- Le Conseil pour la conservation des ressources halieutiques (CCRH) a rendu publiques aujourd’hui les recommandations annuelles adressées au ministre des Pêches et des Océans dans un rapport intitulé Les impératifs de conservation des stocks de poisson de fond du banc Georges et dans une lettre adressée au Ministre sur la morue de 2J3KL (morue du Nord).

Banc Georges :

Le Conseil recommande, pour le banc Georges, d’augmenter prudemment le total des prélèvements d’aiglefin et de limande à queue jaune, et de diminuer les captures de morue.

« Nous somme préoccupés par les perspectives du stock de morue sur le banc Georges, a indiqué Fred Woodman, président du CCRH. Nous savons que ces stocks chevauchent la frontière du Canada et des États-Unis et que toute mesure de conservation, pour être efficace, doit être mise en œuvre par les deux pays. Nous demandons instamment au Ministre de s’assurer que des négociations seront entreprises pour conclure de toute urgence une entente bilatérale entre le Canada et les États-Unis. L’avenir de la morue du banc Georges en dépend. »

« La pêche mixte de la morue et de l’aiglefin pose un problème particulier pour le CCRH tout comme pour l’industrie de la pêche, a signalé M. Jean-Guy d’Entremont, vice-président du CCRH. Comment continuer à exploiter un stock qui est en bon état, tout en protégeant un second qui ne se porte pas aussi bien? L’industrie de la pêche et le MPO ont fait beaucoup pour mettre en œuvre des mesures de conservation permettant de poursuivre cette pêche mixte. Ces efforts doivent être maintenus et les pêcheurs doivent s’efforcer d’agir de manière responsable. »

Morue du Nord :

La lettre du Conseil sur la morue du Nord continue de souligner l’état appauvri de ce stock.

« Le stock de morue du Nord ne montre aucun signe important de rétablissement depuis que sa pêche a été assujettie à un moratoire en 1992, a signalé M. Woodman. De fait, l’effort de pêche a été géographiquement concentré sur ce stock, aussi bien par les pêcheurs commerciaux que par les pêcheurs sportifs et le niveau de captures que nous avons recommandé l’année dernière a été largement dépassé. Nous devons absolument réduire la mortalité par pêche de la morue du Nord. »

La lettre contient aussi des conseils sur le resserrement des mesures de contrôle de la pêche sportive, par exemple par une réduction du nombre de permis vendus, par des restrictions sur le plan géographique et par la diminution du nombre de captures autorisées. Le Conseil est aussi préoccupé par les répercussions que les pêches actives de la crevette, du crabe et du flétan noir pourraient avoir sur les géniteurs et les juvéniles, et recommande de toute urgence l’établissement et la mise en œuvre immédiate de mesures visant à protéger ces concentrations de jeunes et de géniteurs avant et pendant le frai, surtout dans le chenal Hawk et le long de la limite de 3K-3L.

Les principales recommandations du Conseil, pour 2002, sont les suivantes :

Morue – 5Z,jm

Les recommandations du Conseil à propos de ce stock permettent de maintenir la pêche mixte de la morue et de l’aiglefin et tiennent compte de la nature transfrontalière de ces ressources. L’amélioration du stock d’aiglefin continue de compliquer la situation et des mesures raisonnables doivent être prises pour éviter la morue dans le cadre de la pêche dirigée de l’aiglefin.

Pour 2002, le Conseil recommande de limiter à 1 900 t le total des captures de morue de 5Z,jm.

Aiglefin – 5Z,jm

Le CCRH recommande de fixer à 8 500 t le total des captures d’aiglefin de 5Z,jm pour 2002.

Limande à queue jaune – 5Z,jmhn

Le CCRH recommande de fixer à 7 700 t le total des captures de limande à queue jaune de 5Z,jmhn pour 2002.

Morue (du Nord) – 2J3KL

Le CCRH recommande de maintenir pendant quelques années encore le moratoire imposé à la pêche des composantes de 2J3KL sur la plate-forme et le banc.

Le CCRH recommande de réduire les captures de morue du Nord et de les limiter à 5 600 t, y compris les prises sportives.

Le CCRH recommande également de procéder à une évaluation complète de ce stock en 2003.

On trouvera une version complète du rapport sur le site Web du CCRH à l’adresse suivante : http://www.dfo-mpo.gc.ca/frcc.

-30-

Renseignements :

Michel G. Vermette
Directeur exécutif, CCRH
(613) 998-0433
Courriel : vermettem@dfo-mpo.gc.ca