COMMUNIQUÉ

14 janvier 2003

RECOMMANDATIONS DU CCRH SUR LES STOCKS DE POISSON DE FOND DE LA NOUVELLE-ÉCOSSE ET DE TERRE-NEUVE,
ET SUR LE SÉBASTE


Halifax (Nouvelle-Écosse) -- Le Conseil pour la conservation des ressources halieutiques (CCRH) a rendu publiques aujourd’hui les recommandations qu’il a présentées pour 2003-2004 au ministre des Pêches et des Océans sur les impératifs de conservation pour les stocks de poisson de fond des eaux de la Nouvelle-Écosse (divisions 4VWX5Y) et de Terre-Neuve (sous-zones 0, 2+3), y compris la morue de la côte sud (3Ps).

Le rapport du Conseil recommande le maintien de mesures de conservation rigoureuses pour un bon nombre des espèces de poisson de fond dans ces secteurs. Bien que les perspectives à long terme de nombreuses espèces demeurent préoccupantes, le Conseil a noté deux améliorations importantes : la morue de 3Ps au large du sud-est de Terre-Neuve et l’aiglefin de 4X5Y au sud-ouest de la Nouvelle-Écosse.

La morue de 3Ps affiche une biomasse en expansion et un très bon recrutement. L’année dernière, le Conseil avait fourni des recommandations pour deux saisons de pêche. Il avait aussi recommandé un total autorisé de captures de 15 000 t pour chaque année. Le présent rapport confirme ces niveaux.

Le Conseil a aussi profité des consultations de novembre et décembre à Terre-Neuve pour étudier un plan de conservation des ressources halieutiques pour la morue de 3Ps. Après d’autres consultations à ce sujet, le Conseil élaborera un plan qui devrait permettre d’adopter une démarche à long terme pour la pêche durable de la morue de cette sous-division.

Les stocks d’aiglefin de 4X5Y présentent aussi des signes positifs de rétablissement. Ces gains ont amené le Conseil à recommander une hausse du total autorisé des captures à 10 000 t pour les deux prochaines saisons. La situation positive de ce stock d’aiglefin est quelque peu assombrie par l’absence d’amélioration de la morue de 4X5Y. Les risques élevés de prises accidentelles de morue dans le cadre de la pêche de l’aiglefin continuent de préoccuper le Conseil.

En 2000, le Ministre a fixé un TAC de 6 000 t pour ce stock de morue pour chacune des trois prochaines années et a demandé au CCRH de surveiller les progrès en vue d’arriver à une biomasse génitrice ciblée à la fin de cette période. L’examen réalisé par les scientifiques cette année n’a pas permis de déterminer le niveau de la biomasse génitrice. Il est cependant probable que l’objectif de 40 000 t n’a pas été atteint ce qui, selon l’industrie et les scientifiques, serait attribuable en grande partie à de fausses déclarations et à des rejets de morue en mer.

Le Conseil propose de maintenir le total des prélèvements de morue de 4X5Y à un maximum de 6 000 t pour 2003-2004. Il recommande aussi au MPO et à l’industrie de développer un plan d’application des règlements approprié, pouvant apporter des solutions aux problèmes graves de conservation signalés au cours des consultations.

Le Conseil continue aussi à recommander de petits quotas pour un certain nombre d’espèces afin de permettre à l’industrie d’établir des pêches expérimentales reposant sur des données scientifiques éprouvées. Le Conseil continue de croire que de modestes programmes de pêche sentinelle et de pêcheurs-repères fournissent des renseignements utiles au sujet des ressources. Il note toutefois que le dialogue entre les pêcheurs et les scientifiques devrait être amélioré afin de garantir l’utilité de ces données.

Le Conseil tient à souligner les préoccupations croissantes de l’industrie à propos de facteurs, autres que l’effort de pêche, qui ont aussi un effet sur le rétablissement des ressources. En plus des préoccupations relatives à la consommation de poissons de fond par les phoques, l’industrie et les autres intervenants ont mentionné les répercussions possibles de facteurs tels que les changements environnementaux et la prospection sismique.

Voici les principales recommandations du CCRH pour 2003-2004 :

Morue de 3Ps

Le Conseil recommande de maintenir le TAC à 15 000 t pour 2003-2004 et de continuer les travaux de préparation du Plan de conservation pour les ressources halieutiques à long terme.

Merlu argenté

Le CCRH recommande d’abaisser le TAC à 15 000 t pour les deux prochaines saisons.

Morue de 4X5Y

Le Conseil recommande que le total des prélèvements ne dépasse pas 6 000 t en 2003-2004 et que le MPO et l’industrie élaborent un plan acceptable d’application des règlements avant le début de la pêche.

Aiglefin de 4X5Y

Le Conseil recommande d’augmenter le TAC à 10 000 t pour les deux prochaines saisons de pêche.

Goberge de 4VWX5Zc

Pour 2003-2004, le CCRH recommande de maintenir le TAC à 10 000 t.

Morue de 4Vn

Le Conseil recommande de poursuivre le relevé par pêche sentinelle et les activités commerciales des pêcheurs-repères. Le total des prélèvements des pêcheurs-repères ne devrait pas dépasser 100 t. Le conseil continue également de recommander que le ministère des Pêches et des Océans évalue les mesures à prendre pour protéger les jeunes poissons de fond autour des îles Bird, y compris des mesures pour exclure les phoques.

Flétan de l’Atlantique

L’évaluation du stock de flétan de l’Atlantique n’a pas été achevée à temps pour l’examen et les consultations. Le Conseil fera donc ses recommandations au sujet du flétan à une date ultérieure.

Sébaste

Le Conseil a recommandé les TAC suivants pour le sébaste en 2003-2004 :

Le présent rapport comprend une lettre sur les priorités de recherche des scientifiques du MPO que le Conseil a présentée au ministre des Pêches et des Océans en novembre 2002. Cette lettre expose certains aspects à envisager dans le cadre des domaines prioritaires soulevés dans la lettre de 2001 au Ministre, soit :

Le texte intégral du rapport peut être consulté sur le site Web du CCRH, à l’adresse suivante : www.ccrh.ca

-30-

Pour un complément d’information, communiquez avec :

Arthur Willett
Directeur exécutif, CCRH
(613) 998-0433