COMMUNIQUÉ

13 novembre 1998


LE CCRH PRÉSENTE AU MINISTRE DES PÊCHES ET DES OCÉANS SON AVIS ANNUEL POUR LES STOCKS DE POISSON DE FOND AUTRESQUE LA MORUE DE LA SOUS-ZONE 0 ET DES ZONES 2+3

Ottawa – Le Conseil pour la conservation des ressources halieutiques (CCRH) a présenté aujourd’hui au ministre des Pêches et des Océans son avis concernant les impératifs de conservation pour les stocks de poisson de fond autres que la morue de la sous-zone 0 et des zones 2+3 (à l’exclusion de 3Ps) pour 1999.

Les intervenants qui ont participé aux consultations à Grand Falls et à Clarenville ont souligné qu’il y avait beaucoup d’incertitude au sujet de la santé et de l’état des stocks. Comme ce fut le cas lors des consultations menées par le CCRH à Terre-Neuve l’année dernière, les pêcheurs ont à nouveau discuté des problèmes associés à la pêche du flétan noir au filet maillant de fond dans 0B+1B-F. Le Conseil est heureux de constater que le MPO a appliqué ses recommandations de l’année dernière concernant la pêche au filet maillant, lesquelles prévoyaient le déploiement d’observateurs en mer pour recueillir des données. Le CCRH recommande que le TAC pour la pêche de cette espèce soit fixé à 11 000 t en 1999.

Le CCRH continue cependant de s’inquiéter au sujet de la conservation à long terme du flétan noir. « Dans son rapport de 1996, Lancer une passerelle, le CCRH recommandait de surveiller étroitement la pêche au filet maillant de fond. Le Rapport sur la technologie des engins de pêche, paru en 1997, mettait en lumière les inquiétudes des pêcheurs concernant les pratiques associées à cet engin. L’année dernière, le CCRH a demandé que la situation soit immédiatement corrigée par l’adoption de protocoles limitant la quantité d’engins, réduisant les périodes de mouillage et rendant obligatoire l’étiquetage des filets, » a indiqué M. Woodman. Ces protocoles devraient demeurer en vigueur et être renforcés dans les années à venir.

Tout en continuant de s’inquiéter à propos de la santé à long terme du flétan noir de 2+3KLMNO et de l’augmentation des prises accidentelles de juvéniles de cette espèce dans le cadre de la pêche de la crevette, le Conseil est encouragé par les données sur le recrutement. « Les mesures de conservation doivent être améliorées afin de permettre aux nouvelles classes d’âge de croître et d’améliorer la biomasse de reproducteurs, » a dit M. Woodman.

« Les juvéniles doivent recevoir une protection adéquate – et le Canada doit donner l’exemple, » a affirmé M. Woodman. Selon ce dernier, le Conseil s’étonne que la pêche de flétans noirs juvéniles se poursuive à l’extérieur de la zone canadienne de 200 milles et est déçu que l’Organisation des pêches de l’Atlantique nord-ouest (OPANO) n’ait pas modifié les mesures en place pour améliorer la conservation.

Le Conseil recommande à nouveau que tous les stocks visés par le moratoire ne fassent l’objet d’aucune pêche. Parce qu’il est difficile de déterminer des niveaux de prises accidentelles appropriés qui minimisent les risques pour ces stocks tout en permettant une pêche dirigée pour les stocks qui ne sont pas visés par le moratoire, le Conseil recommande l’application de protocoles sur les prises accidentelles pour les stocks visés par le moratoire. Le MPO devrait continuer d’établir des niveaux de prises accidentelles appropriés de concert avec l’industrie.

Le Conseil est d’avis que les mesures de conservation recommandées en 1998 pour les stocks de poisson de fond de Terre-Neuve auront un effet positif sur le rétablissement de ces stocks. Le CCRH consultera à nouveau les intervenants et présentera au Ministre un avis distinct sur les stocks de morue en avril 1999.

 - 30 -

 

Pour renseignements :

 Lisa Tenace
Relations avec la clientèle et le public
Secrétariat du CCRH
(613) 998-1144
lisa.tenace@frcc.x400.gc.ca